Le chat qui…

header image

Langues de Chat...

    EnglishGermanItalianSlovenianSpanishSwedishTurkishWelsh

A la une en ce moment…

    Blackie au pays des frites (et du gouda), un carnet de voyage à suivre...

Chat-lendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031

C@tbooster !

Ad-Chat

 

Chat kiliParle-leur de batailles, de rois et d’éléphants…et de chats?

Sujet : Chat kili|

Radio-Chat du jour à écouter en lisant cet article:

Kili vient de faire un voyage….un voyage au XVIème siècle….un voyage à Constantinople…un voyage avec Michel-Ange… Mais pas encore le Michel-Ange de la chapelle Sixtine, non pas encore…

Et pas n’importe quel voyage non plus : une jolie petite odyssée littéraire, très belle dans sa simplicité, sans prétention. Dans ‘Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants‘ l’écrivain Mathias Enard, spécialiste du Moyen-Orient, de sa plume efficace et précise nous entraîne à la rêverie autour d’un fait pourtant avéré.  Saviez-vous en effet que Michel-Ange avait été appointé par le sultan Beyazit, maître de Constantinople au tout début du XVIème siècle, pour construire un pont?

Un pont qui relierait les deux rives de la Corne d’Or: le quartier Oriental de Pera à celui de Stambul l’Occidentale…

2 Ronrons

Autour de cette aventure ratée pour le « père » du célèbre ‘David, Mathias Enard brode un roman d’amour tout en partant à la découverte d’une ville déjà cosmopolite  en l’an 1500 et surtout fascinante pour le Florentin bien mal dégrossi qu’était le Michel-Ange de l’époque.

Ce roman sur fond historique, sait rester simple et se lit d’une traite ou presque avec ses 150 pages. Mais il s’agit bien d’une fresque qui nous plonge au coeur d’une Turquie inconnue et pourtant si proche. Et si par chance le lecteur a déjà parcouru les moderne rues de la métropole Istanbul du XXIème siècle, alors il en aura peut-être malgré tout perçu les réminiscences au détour d’une allée du Grand Bazar, à l’ombre d’Haya Sofia, ou sur les rives du Bosphore…

 

2 Comments »

Chat kiliSvenska KattenVilhelm Moberg – La saga des émigrants

Sujet : Chat kili, Svenska Katten|

Une réédition de Göteborg Nous Voilà, mon blog suédois lors de nos 3 années passées à Göteborg – (Article du 6 Novembre 2005)

C’est bientôt Noël ! Il fait froid et c’est l’époque privilégiée de l’année durant laquelle je passe des heures roulé en boule à l’intérieur d’une couette, bien au chaud sous mon pelage d’hiver…
Un chat a besoin de près de 18 heures de sommeil par jour et mes frères utilisent leur 6 heures restantes à regarder la télé, jouer, se battre ou réclamer des câlins…

Quant à moi, je préfère lire… je saute sur la bibliothèque et je déniche les meilleurs titres…Ma dernière lecture en date est une série de romans écrits par Vilhelm Moberg qui a pour titre « la saga des émigrants ».

Vilhelm Moberg est né à l’aube du XXème siècle, en 1898. Totalement autodidacte, il débuta sa carrière en tant que journaliste avant de se tourner entièrement vers l’écriture de romans. Son sujet préféré resta, jusqu’à son décès en 1973, la description de la vie des gens de simple condition à différentes époques historiques de la Suède.

Cet auteur aura consacré 12 années de sa vie à l’écriture de cette fameuse saga dont la parution débutera en 1949.

Cette série originale de 8 volumes, parue depuis au « livre de poche » en France en 5 tomes, retrace la vie des paysans de la province du Småland (contrée d’origine de l’auteur) à la fin du XIXème siècle, alors que l’intolérance religieuse fait rage et la terre plus difficile à travailler d’années en années. Une poignée de ces paysans dont Karl-Oscar et toute sa famille vont donc décider de s’expatrier pour l’Amérique et devenir ainsi les premiers pionniers suédois !

Au travers des 5 titres parus au « livre de poche », vous pourrez suivre toute l’épopée de ces hommes et ces femmes courageux comme on n’en fait plus que rarement de nos jours qui ont tout abandonné avec l’espoir (mais aucune certitude) d’une vie meilleure de l’autre côté de l’atlantique.

Tome 1 Tome 2 Tome 3
Tome 4 Tome 5

Ce récit paru à l’origine sous le titre suédois « utvandrarna » (les émigrants) m’a permis, tout en restant les pattes bien au chaud, confortablement installé dans mon lit douillet, de voyager depuis le Småland jusques aux confins de l’Amérique et de découvrir mille coutumes, mille paysages différents, depuis la famine de l’hiver suédois jusqu’àu printemps du Minesotta en passant par la découverte de l’or dans l’Ouest américain ou les prémices de la guerre de sécession.

Que d’aventures ! Que d’émotions ! Tout cela m’a donné envie d’une petite sieste bien méritée, pas vous ?

Le Chat Bibliophile


 

No Comments »

Chat kiliSvenska KattenÅke Edwardson

Sujet : Chat kili, Svenska Katten|

Une réédition de Göteborg Nous Voilà, mon blog suédois lors de nos 3 années passées à Göteborg – (Article du 6 Novembre 2005)

Åke Edwardson est un auteur de polars suédois qui vit à Göteborg. Né en 1953, cet ancien journaliste a été surnommé le  »Simenon du froid » ce qui ne lui rend pas complètement justice selon mes moustaches car ses intrigues et les démélés personnels de ses personnages au travers des différents romans sont bien plus ficelés que les enquêtes du commissaire Maigret (dont la femme est d’ailleurs une affreuse mémère à chienchiens).

En France, seuls ont été traduits pour le moment 4 des livres de Åke Edwardson et il s’agit des enquêtes du Commissaire Erik Winter, le plus jeune commissaire de Suède.

3 sur les 4 sont déjà sortis en poches et ce sont ceux-ci que je collectionne. J’attendrai donc la sortie du 4ème volume chez 10/18 pour pouvoir ronronner de plaisir tous en les dévorant avec avidité comme les 3 premiers …

Ce qui est agréable dans ces livres, c’est que l’on ne se contente pas de suivre l’enquête pas à pas , mais l’on a aussi un regard sur la vie personnelle des protagonistes du roman. De plus, Åke Edwardson nous dépeint la vie suédoise sous un jour moins aseptisé que les images qui pourraient en ressortir par méconnaissance de ce pays.

Avant d’arriver à Göteborg, j’avais déjà entamé la série et je dois dire que je suis déjà devenu bien accro et que je n’ai eu de cesse de repérer les endroits où un tel fait se serait passé, une telle scène se serait déroulée etc… Car un autre interêt de lire ces romans (hormis l’intrigue policière toujours prenante) réside aussi dans le fait qu’ils se situent pour la plupart tous à Göteborg (avec de fréquentes incursions à l’étranger comme Londres ou l’Espagne).  Bref un petit guide touristisque d’un genre bien particulier…

Åke Edwardsonvit aujourd’hui à Göteborg et je ne desespère pas de pouvoir lire un jour ses livres en version originale et pourquoi pas en obtenir sa griffe sur l’un de mes livres (NDT : le chat a voulu parler de dédicace bien sûr) …

Le Chat Bibliophile


PS : Le Chat Qui… décline toute responsabilité quant aux écrits de son chat sur ses chroniques. Il est tout à fait libre des ses lectures et de ses opinions aussi ne peut-elle pas être tenue comme responsable en cas de propos qui pourraient être considérés comme déplacés, injurieux ou autres à l’égard des livres et de leurs auteurs.

Note de Février 2011:

Bien sûr Åke Edwardson a depuis poursuivi son travail et de nouvelles aventures du Commissaire Erik Winter ont été publiées dont le tout dernier opus ‘Le dernier Hiver‘ en septembre 2010.

 

No Comments »